Dans les hauts de Morges, la fusion a une année pour gagner le cœur des habitants

DistrictLes municipalités ont annoncé aux habitants que le mariage entre les villages était la meilleure solution. Ils n’étaient pas nombreux au rendez-vous.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Fusion, le mot est désormais lâché, alors que la prudence dictait plutôt d’évoquer jusqu’ici «la meilleure formule de rapprochement» entre les communes d’Apples, Pampigny, Clarmont, Cottens, Sévery, Reverolle et Bussy-Chardonney. «Sans parler du comité de pilotage – des syndics et municipaux qui planchent sur la question depuis près de deux ans –, une centaine de citoyens ont passé au crible toute l’organisation des villages ces derniers mois», explique Luc Maurer, syndic de Clarmont, qui a mené la séance d’information de mercredi. «Au final, la première phase de cette étude stratégique démontre que la fusion est clairement la meilleure opportunité pour nos villages.»

Reste l’émotionnel

Cela ne veut cependant pas dire que l’affaire est pliée pour autant, ces constats très techniques devant lancer désormais une deuxième étape où des sujets plus émotionnels comme la centralisation, l’emplacement des services ou plus simplement le nom et le blason de la future commune doivent être discutés. En clair, le comité de pilotage souhaite désormais entendre les habitants, mais ceux-ci n’ont pas véritablement répondu à l’appel. Elus compris, 120 personnes ont fait le déplacement alors que la première soirée d’information avait pourtant fait salle comble. «Si on enlève les municipaux présents et les employés, nous ne sommes que quelques dizaines ce soir alors que nous parlons d’une future commune de 4000 habitants, c’est inquiétant», ont relevé plusieurs intervenants, en réponse à l’optimisme parfois débordant de Luc Maurer. «C’est la question du verre à moitié vide ou à moitié plein, estime ce dernier. Nous savons que ces séances où il faut donner son avis freinent certaines personnes et je suis pour ma part satisfait de l’assistance, d’autant que les échanges au sein des groupes sont très constructifs. Nous avons maintenant un an pour convaincre et sans doute améliorer la communication qui a été un peu précipitée.»

La volonté de la population

Outre les pistes pour le futur, la soirée proposait des ateliers participatifs avec la possibilité de s’exprimer sur des sujets aussi divers que le taux d’imposition, l’avenir des sociétés locales ou la gestion des déchets. On a pu apprendre que les habitants tenaient à conserver leurs salles villageoises, leurs églises et que le déneigement des chemins et des routes était manifestement une préoccupation majeure.

Et si les élus sont très – trop? – soucieux de ne pas donner l’impression d’imposer un projet ficelé, cette «politique de la question» désarçonne parfois des habitants, dont certaines aimeraient se prononcer sur des mesures concrètes plutôt que les suggérer. Le comité de pilotage a enfin précisé que si une Municipalité devait au final s’opposer à la fusion, le préavis serait tout de même déposé devant les Conseils afin que ces derniers puissent se prononcer. Un engagement que les Exécutifs doivent encore confirmer. (24 heures)

Créé: 18.05.2017, 17h12

Infographie


Cliquez pour agrandir

Calendrier

Rendez-vous formels et festifs

Outre les séances consultatives et les ateliers participatifs, des événements conviviaux sont au menu. «Nous souhaitons que les gens puissent faire connaissance dans un cadre informel», précise Luc Maurer. Tournoi de baby-foot, dégustation de vin, rallye intercommunal ou concours photos, rien ne manque. Mais la case à cocher sur le calendrier est celle du 13 février 2018, lorsqu’il s’agira de désigner le nom du futur village. Municipalités et Conseils se prononceront dans la foulée et, si tout se passe bien, le peuple aura le dernier mot à l’automne.

Articles en relation

Le mariage à sept s'apprête à franchir une étape cruciale

District de Morges Les sept Conseils se prononcent ce mois sur le préavis d'intention, alors que les autorités seront bientôt renouvelées. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.